Les avantages de la classe inversée

L'enseignant devient un guide et dispose de plus de temps

Comme je n'enseigne "presque" plus de manière magistrale, je dispose maintenant de minutes supplémentaires me permettant d'accompagner mes élèves selon leurs besoins et leur niveau de compréhension. Je n'ai jamais autant été "sur le terrain" qu'au cours de la dernière année scolaire. De plus, jumeler la classe inversée aux îlots de compréhension me permettait de réellement travailler au niveau de chacun des élèves, qu'ils aient compris ou non. 

 

Motivation chez les élèves

Aie-je vraiment besoin d'en parler? Mes élèves aimaient beaucoup pouvoir "faire leur devoir" à leur rythme. Plusieurs m'ont affirmé avoir écouté certaines capsules plus d'une fois lors d'incompréhension ce qui est impossible en classe lorsque l'enseignant explique au groupe de manière magistrale. 

 

Les parents comprennent mieux

Pour une fois, les parents entendent les paroles de l'enseignant. Ils connaissent donc précisément les termes employés par ce dernier et peuvent les reprendre lorsqu'ils travaillent avec leur enfant. Les termes, les notions et les processus changent régulièrement et les parents, qui ne sont pas enseignants, ne sont pas "à jour" dans le domaine. Avec des capsules vidéo, ils le sont. 

La classe inversée permet aussi à ces parents de connaître exactement les notions abordées en classe. C'est une porte ouverte sur notre classe. 

 

Autonomie accrue

Instaurer une nouvelle approche, quelle qu'elle soit, demande du temps et des ajustements. Les élèves ne sont pas habitués (malheureusement) à prendre en main leurs apprentissages. Ils se fient beaucoup aux exercices et travaux faits en classe. Avouons-le, plusieurs passent à autre chose malgré une certaine incompréhension de la notion.

 

Avec la classe inversée, ils se sentent davantage impliqués dans leur processus d'apprentissage. Il devient nécessaire pour eux de vraiment comprendre s'ils veulent poursuivre en classe. Ceux qui, au départ, n'ont pas nécessairement envie de faire les efforts nécessaires sont vite repérés par l'enseignant qui dispose de temps pour les accompagner.

 

Il m'est arrivée, en début d'année, de demander à un élève de m'expliquer comment il en était arrivé à sa réponse (qui, pour votre information, était la bonne). Il m'a regardée comme si je sortais d'une boîte à surprises et m'a avoué ne pas avoir compris et avoir pris la réponse dans le cahier de son voisin. Si j'avais enseigné de manière magistrale et corrigé les exerciseurs à la fin de la journée, je n'aurais jamais réalisé que cet élève ne comprenait pas...